mardi 25 mars 2014

Todo Transmission. J.B Pedrozo et fils, mécaniciens à San Juan.

L'adresse était bonne, à San Juan, et le mécano indiqué un maître. El senor Pedrozo nous a reçus à 10h30. Confirmation du diagnostic. Le joint de turbo, introuvable en Argentine, va devoir être fabriqué. A 14h, le turbo est démonté. Par manque de matière, il ne peut pas être fabriqué. Nettoyage de l'ancien, re-basage de la sortie du turbo, et remontage avec une pâte d'étanchéité. Même punition pour un joint d'échappement. Le lendemain à 17h, nous récupérons notre Euskal-Go et c'est reparti. Le tout pour une facture de 2500 pesos, soit environ 200 euros.





Un grand merci, les gars.

Tout cela ne nous a pas empêché de faire un peu de tourisme à San Juan, ville très agréable autour d'une belle place centrale ombragée. La cathédrale moderne ne manque pas d'allure. Son clocher fait penser à la Koutoubia de Marrakech !



 Dans la rue piétonnière, "El Grillo de San Juan" nous a enchanté de sa belle voix, accompagnée à la guitare. Je l'ai filmé, et vous le donnerai à entendre un de ces jours. En soirée, bivouaquant dans le superbe parc municipal, nous avons longuement vibré au son de la "batucada" endiablée d'une troupe de jeunes musiciens et danseurs à la pêche d'enfer. C'est pas tous les jours qu'on se réjouit d'un bivouac bruyant.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire