dimanche 16 février 2014

Capilla de marmol.



Au nord de Cochrane, nous longeons le magnifique rio Baker sur un infâme ripio qui nous fait craindre à tout moment la désintégration d'Euskal-Go.


Nous voici sur les rives du lago General Carrerra, le plus grand lac d'Amérique du sud après le lac Titicaca. Le bleu ne se dément pas.


Un petit bateau nous emmène à la découverte de la capilla de marmol. D'énormes rochers se sont décrochés de la montagne il y a quelques milliers d'année. Le temps et l'érosion se sont chargés du décor.






Au dessus du lac et du petit village, le cerro San Valentin et son glacier culminent à 4058m.


Nous trouvons notre bivouac près de la petite église en bois de Bahia Murta.
Le lendemain, nous serons à Coihaique, seule ville importante de la région.
Mes pneus arrières ont beaucoup souffert de la tôle ondulée, infernale parfois, et j'envisageais de les changer à Santiago. Ils ne tiendront pas jusque là. Je trouve chaussures à mon pied à Coihaique, et nous voici équipés de cinq beaux pneus neufs. L'occasion de rencontrer au garage un chilien d'origine belge qui nous entraîne à la visite de sa brasserie: D'Olmeck, la première, et excellente, bière belge de Patagonie. Ses parents sont arrivés en Patagonie en 1948, avec un groupe important de colons belges qui se sont fixés à Chile Chico dans des conditions invraisemblables. Ingénieur agronome, il a géré une estancia de 75000 hectares pendant trente ans, jusqu'à son rachat par le milliardaire américain Tomkins, propriétaire de la marque North Face, qui rachète les terres patagoniennes afin de les préserver ... et priver ainsi les chiliens patagons des routes qui les relieraient au reste du pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire