mardi 4 février 2014

La carretera austral.

Le temps n'est pas de la partie, ce matin. De Cochrane, nous partons vers Tortel, à 100 kilomètres de ripio. La pluie continue alimente des centaines de cascades qui dégringolent de la montagne. De petites maisons de bois jalonnent le chemin.


Les eaux grossissent les rios. Il neige en altitude.


Tortel est un petit village du bout du monde. Les maisons de bois sur pilotis sont reliées entre elles par des passerelles. Au delà, par la route, on ne peut que gagner Vila O'Higgins, le bout du bout: après, on n'a plus que ses pieds !



La pluie ne nous laisse pas l'occasion de profiter des lieux. Nous nous réfugions dans un petit restaurant pour du saumon local un peu sec. Les nouvelles sont alarmantes: on va couper la route en début d'après midi pour cause d'inondations. Nous apprendrons plus tard qu'il s'agit en fait d'un lâcher d'eau d'un lac de montagne.
Mais nous avons fait demi tour, pour ne pas nous retrouver coincés dans ce bout du monde. Dommage. Nous n'irons pas à O'Higgins, et notre carretera austral ne sera pas complète.


Les oies elles mêmes font peine à voir, sous la pluie.



Mais les fleurs nous rassurent, c'est l'été.



Les buissons de fushias sauvages forment de hautes haies tout au long de la route.


Les clôtures de bois ont remplacé les sempiternels barbelés. La forêt est omniprésente.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire