dimanche 26 octobre 2014

Le salar d'Uyuni.

Nous quittons Potosi en compagnie du train qui exporte les minerais vers le Chili.



Nous rencontrons enfin, à 4000m, notre premier troupeau de lamas.



Lama tu vus ?




Mines dans la montagne avant Uyuni.


La petite ville d'Uyuni n'a pas grand intérêt, sinon d'être le point de départ des excursions vers le salar. Le Dakar y est passé en début d'année et y a laissé des traces. C'est jeudi, jour de marché et c'est très animé.




Le lendemain, les 4x4 des agences touristiques se retrouvent à Colchani devant les stands d'artisanat.

 Sur les traces bien visibles, nous  nous lançons sur la croûte de sel pour 80 kms, en direction de l'île Incahuasi, invisible pour l'instant.




Nous abordons à l'île, au milieu des 4x4 des touristes qui escaladent l'île, et nous attendons la fin de l'après-midi pour en faire autant.



Au nord, le grand volcan domine le salar.



L'île est à nous.






Après quelques singeries d'usage, les derniers touristes quittent l'île dès le soleil couché.






Le salar est à nous pour la nuit. Au matin, dès six heures, les premiers 4x4 abordent pour le petit déjeuner sur les bancs et les tables de sel.



Arès un tour complet de l'île, nous filons plein sud, pour cinquante kilomètres de grand blanc.





Nous quittons le salar en direction du sud Lipez.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire