jeudi 7 septembre 2017

Kandovan, village troglodyte.



Non loin de Tabriz, au fond d'une vallée, se trouve le village troglodyte de Kandovan: on se croirait revenu en Cappadoce: dans les mêmes cônes de tuf volcanique ont été creusées les mêmes habitations.







Nous soufflons dans les raides escaliers, sous le regard amusé des habitants. Nous ne doutons ni de la fermeté de leurs mollets, ni de leur capacité respiratoire.


L'excitation est à son comble dans ce groupe de collégiennes au milieu duquel Nicole a peine à respirer. Pendant un bon quart d'heure, chacune tient à se faire photographier avec nous. Nous savons le niveau de décibels produit par quelques gamines espagnoles: la palme revient haut la main à leur camarades iraniennes!






Au plus haut du village, choisi parmi les objets artisanaux et les produits locaux, nous négocions un petit kilim ( 200 x 60 ) qui trouvera sa place derrière notre canapé; Rien à voir avec les vilains tapis mécaniques sur lesquels nous déjeunerons dans un moment, ni surtout avec les splendides tapis de soie dont nous avons rencontré quelques exemplaires au long de notre voyage.


Riz safrané, brochette de poulet, tomate pas encore cuite mais déjà brûlée, le menu classique. Non, l'Iran ne nous laissera pas de grands souvenirs gastronomiques.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire