jeudi 7 septembre 2017

Tabriz.

A Tabriz, nous nous installons sur le parking d'un parc municipal, à quelques kilomètres du centre, que nous rejoindrons en taxi. Un couple d'allemands et ses deux enfants attendent depuis quelques jours des pièces pour leur énorme camion de voyage. Des iraniens en balade ont monté leurs tentes sous les gloriettes du parc. L'ambiance est sympa. Nous nous prêtons au jeu des selfies. Nous partageons thé et pâtisseries avec une famille sur la pelouse. Le soir, on nous porte de délicieux "dolmeh", feuilles de vignes farcies de riz et de viande.


La mosquée bleue est un chef d'oeuvre du XV° siècle. Malheureusement elle a beaucoup souffert au fil des siècles et perdu beaucoup de son intérêt. Nous admirons tout de même quelques décors de céramique émaillée d'une grande finesse.





Le musée de l'Azerbaïdjan (la province iranienne, pas le pays voisin) présente les trouvailles archéologiques régionales: poteries et sculptures du V° au I° millénaire avant notre ère, , bronze et bijoux de l'époque sassanide, céramiques alimentaires de la période islamique... L'un des plus beaux musées d'Iran.












Le bazar de Tabriz est le plus grand bazar du pays, avec ses 36 km de ruelles et ses 5500 boutiques abritées sous les arcades de brique du XVIII° siècle ou regroupées autour des caravnsérails.




Nous traversons les jardins de la "madrassa": imams et fidèles s'y rafraîchissent auprès des fontaines.





Nous regagnons notre campement pour une fin d'après midi reposante à l'ombre des arbres du joli parc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire