lundi 20 janvier 2014

Autour d'Ushuaïa.

Une petite randonnée nous mène jusqu'au pied du glaciar el Martial, qui domine la ville. Dommage, le télésiège ne fonctionne pas, il nous faut grimper à pied, et ça monte bien.


On n'ira pas plus haut. Il ne fait pas chaud. Comme nos glaciers des Alpes, le glacier Martial se réduit comme peau de chagrin.


Le canal de Beagle et la côte chilienne, vus au travers de la forêt.



 La Ruta 3, que nous avons beaucoup fréquentée depuis trois semaines déroule ses derniers virages jusqu'à l'entrée du Parc national Tierra de Fuego, au bord de la baie de Lapataïa. Pour aller plus loin, vers le sud, prendre le bateau !









C'est l'été, on vous l'a déjà dit. Côté températures, c'est pas génial.





Barrage de castors sur le rio. 25 couples ont été introduits au siècle dernier: ils colonisent maintenant toute la Terre de Feu et occasionnent des dégâts considérables.



Les renards du parc ne craignent pas plus l'homme que les cormorans du canal ne le craignent comme nous l'avons vu précédemment.



C'est l'été, oui, oui! Mais je n'ai pas compris si c'était le fruit de l'arbre ou un champignon.





Ici, par contre, je sais: c'est une orchidée, et cela ne m'était pas apparu au premier coup d'oeil.


Pour celle ci, par contre, pas d'hésitation.


Zaratiegui ? Un basque sans doute. Mais quelle idée de venir se perdre par ici. Quoique l'endroit vaille le détour.




Quant à ce brave homme, il termine sur cette fameuse baie, une belle carrière de postier le plus austral au monde.


Et voici conséquemment le bureau de poste le plus austral du monde !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire